audience sites web

Les bases Le tir Le point - Petanque La Liennoise

Pétanque La Liennoise
Club de pétanque La Liennoise
Aller au contenu

Les bases Le tir Le point

Les bases de la pétanque


Les bases - Le point - Le tir -

Apprendre à jouer à la pétanque

Introduction
Comme dans tout sport qui se respecte (eh oui la pétanque est un sport ), il vous faudra d'abord acquérir du matériel. Pour cela commencez d'abord par consulter notre tutoriel

Choisir vos boules de pétanque.
Vous êtes désormais en possession de vos boules de pétanque et vous n'avez qu'une envie : jouer et vous comparer à d'autres joueurs.
Pour cela vous devez trouver un club, c'est le meilleur moyen pour progresser. N'hésitez pas à consulter la page

Tous les clubs.
Dans la suite de ce tutoriel, j'utilise parfois des mots qui peuvent vous paraître inconnus !
Il y a de grandes chances pour que ce mot soit expliqué dans la rubrique


Règles du jeu
A combien ou joue ?

                                                                                                                               Les types de formation

Tout seul (le tête à tête), par équipe de 2 (la doublette) ou par équipe de 3 (la triplette).
Quand vous êtes à 2, généralement l'un pointe et l'autre tire. Chaque joueur a 3 boules en main. Il arrive cependant de tourner en fonction des performances de chacun.
A 3, le premier pointe, le second est milieu et le 3ème est tireur. Les joueurs disposent de 2 boules chacun. La position délicate est celle du milieu, car il doit à la fois pointer et tirer, et c'est souvent celui qui doit terminer la mène.xique de la pétanque .

Comment on joue ?


On commence par déterminer l'équipe qui doit lancer le cochonnet en premier. Bien souvent, on tire à "pile ou face" avec une pièce. L'équipe qui doit commencer peut alors choisir son terrain et doit tracer ou poser un cercle à l'endroit souhaité.
Le bouchon doit ensuite être lancé à une distance comprise entre 6 et 10 mètres (tout en étant dans le cercle), tout en respectant une distance de 1 mètre avec les lignes de pertes et/ou obstacles. L'équipe qui jette le bouchon lance la première boule de la mène.
Puis l'équipe adverse joue une boule. Tant que celle-ci n'a pas le point (la boule qui a le point est la boule la plus proche du cochonnet) elle rejoue. Et si celle-ci reprend le point, c'est au tour de l'autre équipe, et ainsi de suite. La mène se termine généralement lorsque les équipes n'ont plus aucune boule en main, ou lorsque le cochonnet sort des cadres ou touche un obstacle.

Comment fait-on pour gagner ?
Une partie se compose de plusieurs mènes et se joue en 13 points. La première équipe à atteindre ce score remporte la partie. Une mène se termine au moment où les joueurs ont lancé toutes leurs boules (ou lorsque le cochonnet n'est plus valide). C'est l'équipe qui a le plus de boules près du cochonnet qui remporte la mène. Chaque boule proche du petit, si elle remporte par rapport à une boule adverse, donne un point à l'équipe.

De ce fait, en tête à tête, il est possible de marquer 3 points maximum en 1 mène, puis en doublette et triplette, le score maximale d'une mène est de 6 points.

Une mène peut parfois se terminer prématurément : le bouchon sort du cadre, la distance de jeu est trop importante ou pas assez, le cochonnet n'est plus visible ... Dans ce cas, si les deux équipes ont encore des boules en main, personne ne marque. Si une des deux équipes n'a plus de boule, l'autre marque autant de points que de boules restantes en main.


Comment tient-on la boule en main ?
La tenue de boule varie selon les joueurs. Elle dépend du geste effectué lors du lâcher.

C'est bien gentil mais comment je fais moi si je n'ai jamais joué ?

Tenir une boule de pétanque

Tenir une boule de pétanque


Comme c'est vous je vais vous répondre ! La boule se tient pleine paume, vos doigts ne doivent pas être trop écartés et l'extrémité du pouce doit presque toucher l'index. Il est conseillé de ne pas trop serrer la boule.
Selon que vous soyez pointeur ou tireur, la tenue en main peut être différente. Si vous tirez, la boule peut être placée au bout des doigts alors qu'au point elle reste bien en paume, on dit qu'on "empaume" la boule.
Encore une fois, il ne s'agit ici que de conseils et chacun a sa propre façon de jouer.

Comment lâche-t-on la boule ?
Le lâcher de boule est certainement l'élément le plus important car c'est à ce moment-là que tout se détermine : la trajectoire, la portée, la distance, l'effet..., la chance
Lorsque vous lâchez la boule, la paume de votre main doit être face au sol..

Pourquoi on ne pourrait pas lâcher la boule main ouverte ? (paume vers le ciel)  
Pour une question de précision !
Lorsque vous lancez la boule paume vers le sol, vous pouvez lui donner un effet (avec le poignet), c'est ce que l'on appelle l'amorti, et vous pouvez donc doser et apprécier plus facilement la distance.
Main ouverte, la boule est livrée à elle-même, cette technique peut fonctionner sur un terrain lisse, mais sur des sols accidentés, le résultat est trop aléatoire.
De plus, la sensation de jeu est augmentée lorsque vous lancez votre boule paume vers le sol.

Enfin, vous le remarquerez par vous-même, certains joueurs lâchent leurs boules beaucoup trop tôt lorsqu'ils frappent, on dit qu'ils tirent "en force". Ils ont parfois une bonne réussite, mais sur la durée, le résultat est rarement au rendez-vous. Ces tireurs se fatiguent très rapidement, car ils dépensent beaucoup d'énergie, et après quelques parties, ils ne sont plus efficaces.

Un bon lâcher de boule doit être un équilibre entre la force et la souplesse du lancer. Il faut accompagner la boule lors du geste (sans partir avec hein ). De plus, le bras doit être tendu lors du lâcher.

Juste avant le lâcher de boule

Au moment du lâcher de boule



Le balancier
Le balancier donne l'impulsion

Le balancier est le mouvement effectué par votre bras lorsque vous lancez votre boule. C'est ce geste qui lui donne de l'élan. Il ne faut donc pas le négliger.
Lorsque vous pointez, votre bras balance moins que lorsque vous tirez, c'est normal car l'impulsion et la force ne sont pas les mêmes.

Le balancier est lié au buste. Plus le balancier est important, plus le buste bouge.
Rajoutons à cela que le bras qui ne lâche pas sa boule a lui aussi son rôle. Il sert à équilibrer le corps et s'adapte en fonction du balancier.

Les jambes et les pieds
La pétanque est un sport qui se joue de la tête aux pieds !!! Même la position des pieds est importante car c'est eux qui équilibrent votre corps.
On remarque trois positions :
Jambes et pieds serrés
Jambes et pieds écartés
Un pied devant l'autre. Le pied droit si vous êtes droitier, et le pied gauche devant si vous êtes gaucher.

Quelle est la meilleur position ?  
Aucune, l'essentiel est que vous vous sentiez à l'aise. Vous devez vous sentir ancré au sol lorsque vous jouez. Si lors d'un tir, vous avez tendance à sortir du rond, c'est donc que votre position n'est pas adaptée.

Conclusion
Pour commencer, j'espère avoir convaincu certaines personnes sur la difficulté de ce jeu qu'est la pétanque .
Pour continuer, j'espere que ce tutoriel n'était pas trop ennuyant à lire.
Pour finir, je vous souhaite à tous de réaliser les meilleurs points et meilleurs tirs que vous espérez.
Enfin, je vous souhaite une bonne partie .
Le point



Apprendre à pointer


Apprendre à pointer à la pétanque

Introduction
Maîtriser le point est la base de tout bon joueur de pétanque.
Les meilleurs tireurs du monde sont avant tout de très bons pointeurs.
N'espèrez pas accéder à un titre si vous ne savez pas pointer : c'est impossible .

Avant de commencer à vouloir pointer, il est essentiel de comprendre les bases de la pétanque. Pour cela, n'hésitez pas à consulter notre tutoriel Les bases de la pétanque .

Le terrain
Les types de terrain
La pétanque est un sport tous terrains, vous pouvez jouer n'importe où !
Voici une liste exhaustive des types de terrain que vous pourrez rencontrer :

  • Lissette : il s'agit certainement du terrain le plus fréquent. Vous entendrez peut être dire : ce sont des terrains "à la roulette". Ces terrains sont plutôt simples à jouer et vous pourrez facilement vous faire surprendre par des débutants
  • Sablette : l'équivalent de la lissette en plus sableux. il faudra envoyer votre boule plus fort pour pointer, et pour les tireurs il faudra privilégier la force à la souplesse.
  • Graviers : les bons joueurs préfèrent généralement ce type de terrain, ils sont plus sélectifs.
  • Cailloux : un des terrains les plus difficiles. Il sera peut être judicieux de plomber votre boule si vous souhaitez atteindre votre but !
  • Bitume : très complexe, il reste tout de même assez rare de jouer sur ces terrains, mais certains joueurs aiment à s'y essayer.

Les types de terrain



Comment analyser le terrain ?

Analyser le terrain

Avant de lancer votre boule, vous devez impérativement observer le terrain. Pour cela prenez le temps de repèrer les trous, les bosses, les dévers, les zones d'enlisement, les gros cailloux, les obstacles ...

Une zone de dévers, c'est quoi ?  
Le dévers représente l'inclinaison du terrain, parfois il penche à gauche ou à droite, ou alors il monte ou il descend. Repèrer le dévers d'un terrain va fortement conditionner votre lancer de boules, prêtez-y donc une grande attention !
Si vous ne pointez pas en premier, prenez soin de regarder les donnes (là où la boule tombe au sol) de vos adversaires, elles vous seront peut-être utiles  .

Le lancer de boule
Vous avez désormais étudié minutieusement le terrain et les adversaires sont impatients de vous voir lancer la boule.
A savoir : entre le moment où vous jouez et le moment où vous lancez votre boule, un délai maximum d'une minute est accordé, au risque de prendre un carton.




Pointer une boule de pétanque

Il existe 3 techniques de lancer :
  • La roulette : celle-ci est principalement utilisée sur les terrains "sablette" et "lissette". Ce type de jeu est souvent comparé au jeu de billes ! Sur les autres terrains, cette technique est trop aléatoire, le résultat est très inconstant et lié aux différents obstacles.
Le point glissé : cette technique se rapproche de la roulette, sauf que le joueur donne un effet rétro à la boule. A utiliser sur surfaces type "sablette" ou "lissette".
  • La demi-portée : c'est la technique la plus utilisée ! C'est normal puisqu'elle s'adapte à tous les types de terrain. Comme son nom l'indique, elle consiste à faire tomber la boule à mi-distance entre le rond et le cochonnet.
  • La portée : réservée aux joueurs confirmés, elle demande un apprentissage long et fastidieux. Elle peut aussi s'utiliser sur tous terrains, du plus simple au plus complexe. Le joueur doit faire tomber sa boule le plus près du petit en s'arrêtant le plus rapidement possible. Lorsque vous vous essaierez à cette technique, faites attention de ne pas la recevoir sur la tête !
Enfin, si le terrain est plutôt mou (c'est à dire que vos boules roulent peu après impact au sol) il sera judicieux de plomber, et si le terrain est dur, on préférera un jeu plus roulant. Si le terrain est accidenté et semé d'obstacles, à vous de trouver le meilleur chemin pour atteindre votre but !

Accroupi ou debout ?
Vous verrez des joueurs qui s'accroupissent et d'autres qui restent debout lorsqu'ils pointent, pour quelles raisons ?
Vous serez peut être étonné, mais bon nombre de joueurs ne se baissent plus de peur de ne plus se relever  , c'est pourquoi la pétanque est un sport qui demande d'avoir une bonne condition physique.
En s'accroupissant, il est plus facile d'observer le terrain et de repèrer les différents dévers, trous et bosses. Pour la portée de boules, s'accroupir devient inutile et demande plus d'efforts, notamment au niveau de l'équilibre et des cuisses.
Certains joueurs joueront accroupi entre 6 et 8 mètres et debout entre 8 et 10 mètres. A vous ensuite de choisir la position qui vous convient le mieux.

L'équilibre / stabilité
Lorsque l'on pointe, on utilise les 2 bras, un pour lancer la boule et l'autre pour équilibrer. Si vous êtes droitier, alors c'est votre bras gauche qui vous servira d'équilibre.
Ce geste peut paraître naturel, pourtant peu de joueurs l'effectuent. Lorsque vous pointez, votre bras équilibreur doit s'écarter du corps pendant que le bras lanceur part vers l'arrière. Grâce à cette stabilité, vous mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir une bonne trajectoire, et vous gaspillez moins d'énergie au lancer.



L'équilibre dans le rond

Le coup de main
Le coup de main est un vilain défaut de certains pointeurs. Ces derniers lancent leur boule en lui donnant automatiquement un effet latéral (gauche vers droite ou droite vers gauche).
Ce geste présente plusieurs inconvénients en empêchant la réalisation de :
Devant de boule : à cause de l'effet latéral de votre boule, elle ne peut pas venir se coller à la boule adverse.
Jouer les boules : pour jouer les boules votre trajectoire doit être rectiligne. Jouer les boules consiste à pousser des boules devant pour les rentrer.
De plus, ce geste vous fatigue plus rapidement, votre bras n'est pas tendu lorsque vous lancez la boule car c'est votre coup de poignet qui lui donne l'impulsion. Or, lors du lâcher de boule, votre bras doit être tendu !

Conclusion
Pointer est un art qui demande beaucoup de concentration.
Ce jeu demande beaucoup plus de réflexions que le tir puisqu'il dépend du terrain.
Le point devient un réel plaisir lorsque l'on commence à maîtriser des techniques tels que la portée, les devants de boule ...
N'hésitez pas à nous laisser un commentaire sur ce tutoriel, vous avez certainement de bons conseils à donner !






Le tir


Comment tirer à la pétanque ?

Apprendre à tirer à la pétanque

Introduction

Les grands tireurs doivent posséder à la fois un bon physique et un mental de fer.
Le tir est un mouvement très spectaculaire qui demande beaucoup de concentration aux joueurs.
Il demande plus d'énergie que le point et il met à contribution tout votre corps.

Dans ce tutoriel, vous obtiendrez tous les fondements et bases nécessaires à l'entraînement au tir.
Nous ne parlerons ici que de technique pure, le mental restant un chapitre à part entière.

Position dans le rond avant de tirer à la pétanque
La position dans le rond

Les pieds
Lorsque vous tirez, vos pieds sont ancrés au sol, plusieurs positions sont possibles :
  • Pieds joints : cette position demande beaucoup de souplesse et d'équilibre mais offre un très bon balancier.
  • Pieds écartés : plus vos pieds sont écartés, plus vous êtes stables, mais plus vous perdez de balancier.
  • Pied dominant : vos pieds sont parallèles. Si vous êtes droitier, votre pied droit sera devant votre pied gauche.
  • Pieds perpendiculaires : vos pieds sont perpendiculaires (ou presque) et vous procurent une bonne stabilité et un bon balancier. Beaucoup de joueurs adoptent cette position : pieds légèrement écartés et presque perpendiculaires.

Quelle est la meilleure position ?
La plupart du temps, les joueurs adoptent une position qui est un mélange de ces dernières. Encore une fois, c'est à vous de trouver celle qui vous convient le mieux : trouvez celle qui vous offre la meilleure stabilité et le meilleur balancier possible.
Observer les grands champions vous permettra de comprendre beaucoup de choses.

Observer les grands champions vous permettra de comprendre beaucoup de choses.


Le balancier
Le balancier est la clé de la réussite au tir.
A quoi çà sert le balancier ? Pourquoi ne pourrait-on pas lancer la boule simplement ?

Pour tirer une boule, chacun sait qu'il faut être droit et c'est notamment le balancier qui le permet.
Je m'explique : lorsque vous balancez votre bras sans bouger le buste, vous remarquerez que naturellement il fait un mouvement circulaire (incurvé).

Essayez maintenant de balancer votre bras à l'aide de votre buste : vous parvenez facilement à obtenir un geste droit.
A quoi çà sert le balancier ? Pourquoi ne pourrait-on pas lancer la boule simplement ?

Le balancier
Le balancier est la clé de la réussite au tir.
Geste du balancier pour tirer à la pétanque - Tirer à la pétanque
A quoi çà sert le balancier ? Pourquoi ne pourrait-on pas lancer la boule simplement ?

Pour tirer une boule, chacun sait qu'il faut être droit et c'est notamment le balancier qui le permet.
Je m'explique : lorsque vous balancez votre bras sans bouger le buste, vous remarquerez que naturellement il fait un mouvement circulaire (incurvé).

Essayez maintenant de balancer votre bras à l'aide de votre buste : vous parvenez facilement à obtenir un geste droit.

Pourquoi certains joueurs remontent leurs bras très haut lorsqu'ils tirent ?
Vous voulez peut être parler de joueur comme Dylan Rocher  ? Grâce à ce geste, cela leur donne de l'élan et ils gaspillent moins d'énergie et s'aident de leur balancier (buste et bras) pour tirer. Ainsi ils peuvent rester performants plus longtemps.

La puissance / souplesse
A la pétanque, il y a 2 types de tir : le tir souple et le tir en puissance.
En fonction des terrains, il peut être préférable de choisir l'un ou l'autre. Si le terrain est plutôt mou, alors on choisira de tirer en force afin que la boule adverse soit envoyée le plus loin possible. Sur un terrain dur, un tir souple permettra de réaliser plus de carreaux.
Par ailleurs, il faut savoir que la puissance est liée à la précision : plus vous tirez fort plus vous perdez en précision.

L'entraînement
Vous rencontrerez peut-être des bons pointeurs qui ne s'entraînent pas mais en ce qui concerne les tireurs, il est essentiel de s'entraîner régulièrement afin que le geste devienne le plus mécanique possible.
Vous pouvez vous entraîner seul : il vous suffit de créer vos propres ateliers. Voici quelques exemples :

S'entraîner à tirer à 6m, 7m, 8m, 9m, 10m puis recommencez. Il s'agit ici de vous entraîner à tirer à la bonne distance.
Tirer des boules à la sautée : Placer des boules l'une devant l'autre et frapper la boule la plus loin. Cela vous oblige à avoir un tir souple au fer !
Tirer au but : Tirer le but en variant les distances. Entraînement de précision.
Tirer un devant de boule sans décaler votre boule : Essayer de tirer la boule adverse sans toucher votre boule. Ce cas est fréquent en partie, si vous le maîtrisez vous marquerez des points !
Tirer des boules collées : disposer 3 boules côte à côte et tirer celle du milieu.

Entraînement au tir à la pétanque - S'entraîner à tirer à la pétanque
S'entraîner au tir

Les techniques de tir
Il existe trois techniques de tir :
Tirer à la rafle / raspaille : Cette technique est susceptible d'énerver bon nombre de joueurs. Qui n'a jamais été confronté à 2 "anciens" qui réussissent tous leurs tirs à la raspaille ?   Ce tir est très efficace sur les terrains "sablette" et "lissette".
Tirer au pied des boules : Tir efficace sur tous types de terrain. Avec cette technique vous êtes sûr de ne pas sauter la boule et vous avez 9 chances sur 10 de l'enlever si vous êtes droit !
Tirer au fer : Le plus spectaculaire des tirs ! Rien de plus beau qu'un carreau tiré plein fer ! Si vous maîtriser ce geste et que vous parvenez à tirer 2 boules sur 3 constamment, vous êtes déjà un champion  .

Concrètement, quelle est la meilleure technique ?
Tout le monde vous le dira : apprenez à tirer plein fer, ou "pleine gueule" comme disent certains.
Cela a 2 avantages :
Fonctionne sur tous terrains
Impressionne l'adversaire qui découvre rapidement que vous savez jouer aux boules  !

Conclusion
Tirer n'est pas inné, cela demande de l'entraînement, et c'est votre propre expérience qui déterminera votre geste.
Rassurez-vous : autour de vous, vous ne rencontrerez pas beaucoup de joueurs qui sont constants au tir. On a tous nos faiblesses et il y a des jours où sans comprendre on ne tire pas une boule. Il faut alors positiver et adapter son jeu à son humeur  .
Si vous aussi vous avez des méthodes efficaces d'entraînement au tir, merci de nous les faire partager !
Choix de boules


Comment choisir ses boules ?
Avant tout, sachez que le choix de vos boules de pétanque n'influencera que très peu sur votre niveau actuel, sauf si bien évidemment vous changez vos boules de plage pour des boules de compétition

La boule est votre outil et votre niveau se forge à l'entraînement.
Cependant, il y a de nombreux types de boules et il est important de choisir la boule qui vous convient, qui se rapproche au mieux de votre façon de jouer. Rajoutons à cela que le plaisir de jouer avec vos nouvelles boules est très motivant et cela va donc influer sur votre façon de les lancer.



Pour le choix de vos boules plusieurs critères sont à prendre à compte :
La matière
Le poids
La dureté
Le diamètre
Le prix

La matière

3 matières s'offrent à vous :

Inox
Carbone
Bronze
Inox
L'inox est la matière la plus répandue. Elle a un avantage conséquent : elle nécessite très peu d'entretien car les boules ne rouillent pas (ou très peu). La tenue en main des boules inox est bonne.
Carbone
Les boules en carbone "collent" plus aux mains. Si vous jouez occasionnellement préférez les boules inox car le carbone a tendance à rouiller facilement. Pour éviter la rouille, pensez à les huiler régulièrement.
Bronze
Alliage spécial, le bronze donne des boules très tendres. Elles sont très agréables en main mais elles s'usent beaucoup plus vite que les boules inox et carbone, surtout lors d'une utilisation régulière.


Le poids

Les poids les plus couramment utilisés sont compris entre 680g et 710g, mais vous avez le droit de jouer avec des boules dont le poids oscille entre 650g et 800g.

Le choix du poids se fait en fonction de votre jeu. Si vous êtes tireur, alors vous opterez pour des boules plus légères comprises entre 670g et 700g. Si vous êtes pointeur, préférez des boules plus lourdes comprises entre 700g et 730g.

Si vous êtes débutant, choisissez des boules de 700g, elles offrent un bon compromis.

La dureté

Vous trouverez des boules de 4 types :

Très tendre
Tendre
Demi-tendre
Dure
La règle est ensuite très simple : plus vos boules sont tendres, moins elles rebondissent et plus elles restent au sol, et donc plus elles font des "carreaux".

Mais alors pourquoi ne pas choisir obligatoirement les boules les plus tendres    ?

En fonction du type de la dureté, la longévité des boules n'est pas la même. Les boules dures ont une longévité plus importante que les tendres.


Le diamètre
Le diamètre des boules
Le diamètre d'une boule est définie en millimètres ( de 71mm à 80mm ).
Pour savoir quelle diamètre de boule vous correspond, il y a une astuce simple qui consiste à mesurer le nombre de centimètres entre l'extrémité du pouce et celle du majeur, à réaliser main ouverte.

En fonction du résultat, déterminez ainsi le diamètre de boule à l'aide du tableau ci-dessous

Mesure (en cm) 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25
Diamètre (en mm) 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80

Si vous êtes pointeur, vous pouvez opter pour le diamètre du dessous, ainsi vos boules seront plus difficiles à tirer. Si vous êtes tireur, le diamètre du dessus vous permettra d'augmenter votre surface de frappe.

Le prix

Le prix des boules homologuées est très variable.
Pour environ 50€, les boules d'entrée de gamme vous conviendront parfaitement si vous êtes débutant.
Pour les plus expérimentés, vous trouverez des boules de moyenne gamme à partir de 100 - 120 €uros la triplette. Au-dessus des 200 €uros, les fabricants proposent des boules de haute qualité qui sauront ravir les plus perfectionnistes.

Conclusion

Vous avez désormais une petite idée sur le type de boules que vous souhaitez acquérir. Si vous en avez la possibilité, demandez à tester les boules des autres joueurs, notamment pour vous donner une idée sur le diamètre qui vous correspond le mieux. Le toucher est par ailleurs essentiel, et une boule neuve ne procure bien souvent pas la même sensation en main qu'une boule qui a 6 mois.
Pour comparer ou rechercher des boules en fonction de vos critères, n'hésitez pas à consulter la page
Toutes les boules de pétanque
Vous possédez déjà une triplette de pétanque et vous souhaitez donner votre avis sur celle-ci ?
Donnez votre avis
Vous possédez des boules qui ne sont pas référencées dans notre base de données ?
Ajouter une boule
Chois du diamètre de boules
Argo bouliste


Lexique
Tous les termes de la pétanque
 
Abandonner la mène :  Ne plus chercher à reprendre le point et placer ses boules stratégiquement pour limiter le nombre de points de l'équipe adverse.
 
Aganter :  Tirer une boule.
 
Ajouter :  Vous avez le point et votre adversaire n'a plus de boule. Ajouter consiste à prendre des points supplémentaires avec vos boules restantes.
 
Arrondir :  Tirer une boule en donnant un coup de poignet. L'effet donné à la boule augmente les changes de réaliser un carreau.
 
Arroser :  Tirer sans arrêt et avec réussite.
 
Assommer :  Pointer en levant haut la boule pour qu'elle roule le moins possible.
 
Attaquer :  L'équipe adverse est en infériorité de boules et vous choisissez de faire une mène d'attaque, c'est-à-dire que vous allez tirer toutes les boules de l'adversaire jusqu'à épuisement.
 
Avantage :  Avoir l'avantage signifie avoir plus de boules en mains que l'adversaire.
 
Balancer :  Se dit souvent d'un joueur agacé ou énervé jouant sans conviction et sans concentration. On dit qu'il "balance ses boules".
 
Balancier :  Mouvement du bras qu'effectue un tireur lorsqu'il frappe.
 
Balayer :  Action interdite destiné à aplatir ou rendre lisse une partie du terrain en le balayant.
 
Banane :  Tirer en réalisant un écart important par rapport à la boule à enlever.
 
Bati-bati :  Se dit d'un joueur qui perd ses capacités à cause de son stress ou de sa peur. On dit alors qu'il a le bati.
 
Bec :  Boule pointée dont la trajectoire est modifiée par une autre boule. Ce changement de trajectoire permet bien souvent de reprendre le point et d'aller au bouchon. On dit du joueur qu'il a "fait un bec".
 
Biberon :  Faire un biberon signifie que le joueur a collé sa boule au but, c'est donc le meilleur point possible. Un biberon est aussi un synonyme de but.
 
Bouchon :  voir but.
 
Brochet :  voir banane.
 
But :  Petite bille en bois dont on doit se rapprocher le plus près possible. L'équipe qui a la boule la plus proche du but remporte la mène.
 
Cadre :  Surface du terrain délimité par des lignes de perte.
 
Canonnier :  Se dit d'un tireur qui frappe beaucoup de boules (qui réussit beaucoup de tirs).
 
Carreau :  Tir réalisé à la perfection, la boule tirée prend la place de la boule à tirer, le tireur a donc fait "un carreau".
 
Casquette :  Tireur malheureux qui touche la boule sur le dessus mais sans l'enlever (la boule à enlever garde donc sa position alors qu'il s'agissait d'un beau tir). Il a fait une "casquette".
 
Casser le bras :  Déconcentrer un tireur lors de son geste, que ce soit via un mouvement ou un bruit.
 
Cercle :  Emplacement du jeu. Le rond peut être tracé à la main ou avec les pieds, il est aussi possible d'utiliser des cercles vendus par les fabricants.
 
Chiquer :  Se dit d'un tireur qui effleure la boule. Bien souvent cette boule effleurée donne le point à l'équipe adverse. On dit que le joueur a "fait une chiquette".
 
Ciseau :  Tirer 2 boules non alignées avec une seule. On dit aussi "faire un y".
 
Contre :  Se dit d'un tireur qui frappe la bonne boule mais qui en chasse une autre ou plusieurs.
 
Coup de main :  Lancer une boule en lui donnant un effet à l'aide de son "coup de main".
 
Crocheter :  Tir raté à cause d'un mauvais lâcher de boule.
 
Cul :  Tirer au cul d'une boule : lorsque 2 boules sont collées il est parfois utile de tirer sa propre boule pour que celle de l'adversaire soit enlevée.
 
Démarquer :  S'enlever un point involontairement en jouant.
 
Demi-portée :  Pointer une boule en la faisant tomber à mi-distance du but.
 
Devant de boule :  Prendre le point en collant sa boule devant celle de l'adversaire. Généralement, on ne se risque pas à tirer cette boule car comme elles sont collées, il y a des chances pour que ce soit uniquement la vôtre qui parte.
 
Donnée :  Endroit précis où le pointeur souhaite faire tomber sa boule.
 
Doublette :  Équipe de 2 joueurs : un pointeur et un tireur.
 
Effet :  Effet donné à une boule pointée pour qu'elle dévie à gauche ou à droite de sa trajectoire lorsqu'elle tombe au sol.
 
Embouchonner :  Boule pointée collée au but.
 
Estanque :  voir carreau.
 
Fanny :  Mettre fanny l'équipe adverse signifie que la partie a été gagnée 13-0. On dit aussi "prendre une tôle", "prendre une bague".
 
Fer :  Tirer au fer signifie tirer la boule en tombant directement dessus.
 
Fuser :  Boule qui tombe mal et qui part violemment.
 
Gagne :  Jouer la gagne veut dire "essayer de gagner la partie sur la mène". Casse la gagne signifie "empêcher l'équipe adverse de gagner sur la mène en leur ôtant des points".
 
Gel :  voir carreau.
 
Jouer nature :  Pointer sans chercher à faire compliqué, de façon naturel et intuitif.
 
Lancer le bouchon :  Le joueur qui lance le bouchon a pour rôle d'envoyer le cochonnet à chaque début de mène (lorsqu'il marque).
 
Lunette :  Se dit de 2 boules très proches ou collées.
 
Mêlée :  Constitution des équipes au hasard. Concours à la mêlée : les équipes sont tirées au hasard.
 
Mène :  Une mène débute au lancer du bouchon et se termine lorsque les joueurs ont lancé toutes leurs boules.
 
Mettre la table :  Expression communément employé par le tireur envers le pointeur. Un pointeur qui met la table réalise de beaux points et met donc son tireur dans de bonnes conditions pour la suite de la mène.
 
Mordre :  Dépasser les limites du rond ou du cercle.
 
Noyé :  Quand le bouchon est noyé, la mène est annulé ou une équipe prend des points en fonction du nombre de boules qu'il lui reste. Le bouchon est noyé quand il dépasse les limites du terrain (le cadre).
 
Oreille :  Tirer sur l'oreille se dit d'un tir qui "caresse" la boule, qui la frôle.
 
Palet :  Tir réussi où la boule de frappe reste près de la boule enlevée. Quand elle remplace l'autre boule, c'est alors un carreau.
 
Petit :  voir but.
 
Plomber :  voir portée.
 
Portée :  Envoyer une portée est l'action de pointer une boule en l'envoyant le plus haut possible afin qu'elle s'immobilise rapidement lors de sa retombée. Technique utilisée par des joueurs expérimentés.
 
Poule :  Groupe dans lequel se retrouve 3 ou 4 équipes en concours. Dans les concours officiels, si vous gagnez vos 2 premières parties, vous êtes le vainqueur de la poule et vous êtes dans le A. Si vous en gagnez une sur 2 vous êtes dans le B, et si vous perdez les 2 vous passez dans le C.
 
Rafle :  Un tir à la rafle est le contraire du tir au fer, c'est-à-dire que la boule roule avant de toucher la boule à frapper. On dit aussi la ramasse ou la raspaille.
 
Recul :  Lorsqu'un tireur frappe une boule, il lui arrive de faire un recul, c'est-à-dire que sa boule recule après l'impact avec la boule adverse.
 
Rétro :  voir recul
 
Rond :  voir cercle.
 
Roulette :  Jouer à la roulette signifie faire rouler sa boule jusqu'au bouchon sans faire de portée.
 
Sautée :  Un tir à la sautée est un tir où il vous faudra frapper une boule qui est situé juste derrière une autre. Dans ce cas-là, la solution unique est le tir au fer.
 
Serrer :  Serrer le jeu consiste à pointer ses dernières boules afin de gêner l'adversaire qui aura plus de mal à rajouter.
 
Triplette :  Équipe de 3 joueurs : un pointeur, un milieu et un tireur.
 
Trou :  Se dit d'un tir lorsque la boule à tirer n'est pas enlevée.
 

Pétanque club La Liennoise / Saint-Léonard / Valais / Suisse
Vous êtes sur www.petanquelaliennoise.ch
Retourner au contenu